mardi 31 mars 2009

Rires hypocrites

Bonjour à toutes et à tous, enfin, à ceux (ou celui) qui viennent de temps en temps me lire. 

Voici un petit poème, avant dernier en date, il me semble, mais âgé tout de même d'au moins 3 ans. Si ce n'est plus. 

En effet, chers liseurs, j'ai la facheuse habitude d'écrire de la poésie quand je ne suis pas au mieux de ma forme. En général quand je suis célibataire (question d'hygiène sexuel), donc rarement je produit ces petits textes, qui sont, solitude oblige, emplis de sombres pensées...

Donc, ce qui en ressort, c'est un enchaînement de lassitude, de dépression, de rancoeur, de desespoir...

Vous l'aurez compris, chers liseurs, ce n'est pas toujours gai...

Vous ne m'en voudrez pas, si je vous saccage votre journée avec ce petit texte : 

Rires hypocrites, 

Bal tragique, 
A plus ! 

Mots à crocs, 
Accrochés dans l’dos, 
C’poison ! 

Ah ! Les rapaces... 
Et ce temps qui passe...

Tous mes dires, 
Sans retenir ; 
Tous mes cris silencieux, 
Et ces gens heureux. 

C’est à mon tour, 
Mais jamais je passe, 
J’suis qu’un vaurien 
Non académicien. 

Ah ! les rapaces... 
Et ce temps qui passe... 

Alors à haute voix, 
Je me parle tout bas : 
Tout le monde me voit, 
On ne me regarde pas, 
Tout le monde me voit, 
Mais ce n’est pas moi... 

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup la dernière strophe

    RépondreSupprimer
  2. Hum... Moi aussi ! Et merci d'avoir signé ! lol

    RépondreSupprimer